Wei, à Athée-sur-Cher

Un grand merci à l’Association Lire Délivre, située à Athée-sur-Cher, présidée par Olivier Delaveau ainsi qu’à la bibliothèque  ( Claudine Gatault ) pour leur invitation à participer à la première édition d’un évènement littéraire et multimédia. Avec cette année, un focus sur la Grande Guerre.

Un merci chaleureux à Christine Barbier de l’Association Livre Passerelle, située à Tours, pour sa lecture de  » Te souviens tu de Wei ? « ,  édité par Hongfei.

Les lectures itinérantes étaient assurées par Claude Gallou et Sylvie Boivin de L’Intime Compagnie que l’on peut retrouver, dès ce soir, au Studio Hébertot, à  Paris. Ainsi que le  19 mai, à 15 heures, dans un spectacle  » Apostrophes : Duras / Pivot « .

Cette belle réunion en compagnie de Pascale Delaveau de la libraire  » C’est la faute à Voltaire « , à Amboise !

A bientôt et d’ici là, bonne lecture !

Publicités
Publié dans Coup de coeur, Grande Guerre 14-18, Rencontre et signature | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Dans les eaux profondes

En lisant “Dans les eaux profondes” le récit d’Akira Mizubayashi, publié chez Arléa, on apprend qu’au Japon, il n’y a pas encore si longtemps, on prenait un bain, comme on allait au café. Car, si le bain est associé aux yeux d’un occidental à l’idée de propreté, il est au Japon un savoir-vivre raffiné, poétique, qui rend possible la discussion et la rencontre avec l’autre.
Ce livre n’est pas sans rappeler « Éloge de l’ombre » de Junichiro Tanizaki où, dans un jeu d’ombre et de lumière, on sonde l’âme nippone. Cette fois-ci, on pénètre dans l’eau : celle des bains publics ( sentô ), thermaux ( onsen ) ou encore familiaux, pris dans une baignoire en bois de cèdre : tout un rituel !

livreon1053.jpg

Akira Mizubayashi nous entraine tout d’abord dans l’eau comme dans ses souvenirs personnels et intimes : le premier bain qu’il donne à sa fille, celui avec sa femme ou encore l’ultime bain pris avec son père. Le cinéma d’Ozu est convoqué. Hitchcock également où nous avons tous en mémoire la fameuse scène de la salle de bain dans Psychose !

Puis, Akira Mizubayashi nous dit que la pratique du bain change en même temps que la société  japonaise : les bains publics disparaissant au profit de « la douche rapide à l’européenne ». « Qu’aurions-nous pu avoir, pourtant, à partir de l’expérience collective du partage des eaux chaudes ? » se questionne l’auteur qui en vient au véritable sujet de son essai. Le bain aurait pu être le cadre structurant d’une expérience où se serait développé un collectif, au sens de « contrat social » qui fonde nos démocraties. L’auteur partage ici une réflexion passionnante et sans détour sur le Japon contemporain «  sans vraie opinion publique ni égalitarisme. Il n’y a jamais eu non plus de société à proprement parler ».  L’auteur nous parle donc de l’absence de culture démocratique dans la société nippone, en comparaison avec les Français, attachés à leur grand bain démocratique.

Les dernières pages sont peut-être les plus émouvantes, celles que l’on attendait car elles touchent à la dimension symbolique et psychanalytique du bain. Le titre de cet essai aurait pu être : « Dans les eaux profondes de notre langue maternelle ». La langue française devenant pour l’auteur paternelle. On comprend mieux comment Akira Mizubayashi, d’abord écrivain d’expression japonaise,  est passé 2011 à la langue française qu’il enseigne à l’Université de Tokyo. Passionnant !

Publié dans Coup de coeur, Ma petite librairie, Voyage | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Festin de mots pour Babette

J’ai découvert Stéphane Audran en 1987,  lors de la sortie du film danois  » Le Festin de Babette « , réalisé par Gabriel Axel. Puis, j’ai appris que l’histoire de Babette, chef cuisinière dans un grand restaurant parisien qui fuit la Commune de Paris et arrive dans le village luthérien du Jutland, avait été écrite Karen Blixen, l’auteure de  » La Ferme africaine » . Autre latitude, autre climat.

Quelques années plus tard, je suis allée pour France Culture et l’émission Appel d’Air de Marie-Hélène Fraïssé,  sur les traces de Babette. Après un passage à Copenhague, à la maison natale de Karen Blixen, j’étais partie  à la recherche des lumières bleues du Jutland. Là où se croisent les courants de la mer du Nord et de la Baltique, il m’avait semblé voir la silhouette de Stéphane Audran… disparue le 27 mars dernier.

Uczta-Babette_2

Quant- au festin que Babette confectionnait, je réserve tout de suite une table et commande un Clos Vougeot… Bye Bye Babette !

Publié dans Coup de coeur, Portrait, Radio, Voyage | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le Journal du Village St-Martin : Le N°2 est arrivé !

Il y avait foule, hier soir, rue Taylor à la Galerie treize -dix pour le lancement du N°2 du Journal du Village Saint-Martin. Après le premier numéro tiré en novembre dernier,  à 8000 exemplaires, nous avions hâte de vous présenter les dernières nouvelles du Xème  !

JDVSM_N2-P1Le voici,  avec au sommaire, les pépites du quartier : Chez Céline et Maurice, le restaurant familial où Léo Mallet avait sa table, un focus sur René Pétillon, artiste amoureux du Xème, un reportage à la Médiathèque Françoise Sagan en compagnie de sa directrice Viviane Ezratty, un grand entretien de l’Immortel, Dany Laferrière, réalisé par Michel Lagarde. L’écrivain haïtien nous parle de son dernier roman rédigé à la main et illustré de plus de 1000 dessins. Et plein d’autres infos sur la vie du quartier !

IMG_2452

Sans oublier mes chroniques dédiées aux livres illustrés !

JDVSM_N2-P24

JDVSM_N2-P26Un grand merci à Michel Lagarde, chef d’orchestre de notre équipe de choc. Déjà, nous vous préparons le N°3 qui paraitra le 21 juin ! D’ici là, portez-vous bien !

IMG_2439

Publié dans Coup de coeur, littérature de jeunesse, Ma petite librairie, Nouvelles parutions, Presse écrite, Voyage | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Où sont les poètes ?

Il y a pas plus poétique que l’Ardeur qui est au coeur de la vitalité créatrice.

L’ardeur est fougue, élan, désir, conviction, résistance nous disent Bruno Doucey et Thierry Renard dans l’anthologie qui vient de paraître à l’occasion du 20 ème Printemps des Poètes,  sous la forme d’un abécédaire.

La part belle est donnée aux poètes contemporains : Zéno Bianu et ses mordus d’éternité, Marion Collé et ses escarcelles, Flora Devatine et ses points d’interrogations, Ananda Devi et ses barques de feuilles mortes, Nassuf Djailani et son volcan hilare, Aurélia Lassaque et ses mains d’enfant, Emmanuel Merle et ses souvenirs ardents, Rita Mestokosho et ses danseurs du soleil,  Xavier Grall et ses amours mauves, Laure Morali et sa respiration infime dans le brouhaha, Nimrod et son ivresse des solitudes, Lucien Suel et son zèbre iroquois, Frédéric Jacques Temple et son ignoble bête noire, Paul Wamo et sa flamme étoile géante…

Et tant d’autres encore …. comme Aya Chaouat ( 8 ans )

Tire le rideau pour éteindre le soleil

Que je puisse imaginer mon ciel

Couv.Lardeur_300dpi-786x1024

La poésie est bien vivante ! Pour preuve, la soirée de clôture de cette vingtième édition, qui a eu lieu sur la scène du  Théâtre de la Porte Saint-Martin. Cette soirée fut dédiée à Laurent Terzieff,  aventurier du verbe qui disait  » La poésie, c’est la vérité prophétique de l’existence. Ce n’est pas un supplément d’âme, mais sa transcendance . »

Avec Camille Gueirard au violoncelle et la participation de Benjamin Bellecour, Sylvia Bergé de la Comédie-Française, Vincent de Boüard, Oliver Brunhes, Émilie Chevrillon, Catherine Hiegel, Philippe Laudenbach,  François Marthouret, Hugues Quester, Robin Renucci…  et cerise sur le gâteau : Fabrice Luchini qui nous a confié son bonheur d’avoir été dirigé par Laurent Terzieff avec qui il dînait, tous les soirs, au restaurant Les îles Marquises », rue de la Gaîté.  Avec au menu  : des huîtres, du pain, des olives et des extraits des   » Femmes savantes  » !

P1010608.JPG
Et que vivent le Temps des cerises, et celui des poètes !

 

Publié dans Coup de coeur, Ma petite librairie, Nouvelles parutions, Rencontre et signature, Théâtre | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Livre-Paris, retour en images

Amis lecteurs et voyageurs, voici un clin d’oeil en images à ce bel après-midi passé au salon du Livre-Paris où nous nous sommes évadés jusqu’aux portes de Terre-Neuve, sur l’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Un grand merci à Marie-Laure Lemoine pour l’organisation de cette causerie en compagnie des auteurs  Patrick Derible, Nadia Galy, Sandrine Pautard et Freddy Thomelin. Étaient également présents Stéphane Lenormand, PDG d’Archipel Développement et Président de la Collectivité Territoriale, ainsi que Stéphane Artano, Sénateur de l’Archipel. A très bientôt pour d’autres escapades insulaires et littéraires !

 

 

Publié dans Coup de coeur, Le bout du monde, Le Salon du Livre de Paris, Ma petite librairie, Rencontre et signature, Voyage | Tagué , , | Laisser un commentaire

Livre-Paris, c’est parti !

C’est avec grand plaisir que j’animerai demain à la porte de Versailles,  la table-ronde  « Raconter Saint-Pierre-et-Miquelon », territoire qui se situe aux portes de l’Amérique du Nord, que j’ai découvert en 2016, à l’occasion du bicentenaire de la rétrocession de l’Archipel à la France. Je l’avais parcouru pour France Inter et la RTS.

29214016_2083219935242390_6544855054669578240_o (2)

Je vous attends à l’Espace du Ministère des Outre-mer (P11)  en compagnie des auteurs : Patrick  DERIBLE  pour son livre de photographies  » Entre Jadis et Naguère, Nadia  GALY « 1816-2016 – 200 ans Saint-Pierre-et-Miquelon » et « Le cirque de la solitude » Sandrine  PAUTARD  » L’œuvre au bleu » édité chez l’Harmattan et Freddy THOMELIN  » Gentleman Bootlegger ».

A demain !

 

Publié dans Coup de coeur, Le Salon du Livre de Paris, Ma petite librairie, Voyage | Tagué , , | Laisser un commentaire