Les jours noirs, nous nous retrouverons à Saint-Pétersbourg, Arléa

Les jours noirs
Nous nous retrouverons à Saint-Pétersbourg
de Brice Matthieussent, chez Arléa

C’est le titre qui m’a attirée, puis l’envie de confronter mes souvenirs à ceux de l’auteur  qui part en Russie animer des ateliers d’écriture.

Ce qui a retenu mon attention est le parallèle qu’il fait entre Saint-Pétersbourg en Russie et St. Petersburg en Floride où je suis allée également sur les traces d’une babouchka qui avait fui la Russie communiste pour se réfugier, dans les années 1950, aux Etats-Unis. Son témoignage avait été diffusé chez Kriss et son émission Portraits sensibles. Kriss une grande dame de la radio qu’il me plait de convoquer en cette rentrée.

livreon1095.jpg
Souvenez-vous : à Saint-Pétersbourg, Dostoïevski a écrit «  Les Carnets du sous-sol » et à St Petersburg en Floride, Kerouac y est mort en 1969 « écrasé de chaleur, parmi les cocotiers, les palmiers et les retraités ».

On lit ce récit comme un carnet de voyage où l’auteur s’inspire de ses rencontres puisque tel est le thème de la collection animée par Anne Bourguignon.

Bonne rentrée et belles lectures à toutes et à tous !

Publicités

A propos Gwenaëlle Abolivier

Gwenaëlle Abolivier est une journaliste et écrivaine française ainsi qu'une voix de France Inter. Formée à l’école de Claude Villers, elle parcourt le monde en tant que reporter pour les ondes de France Inter, France Culture et RFI. Aujourd’hui, elle a rejoint la Radio Télévision Suisse francophone ( RTS ) et privilégie l’écriture littéraire. Elle participe également aux revues ArMen et Eulalie. Son écriture puise ses racines dans le voyage au long-cours et les horizons du monde entier. Elle est l’auteure de récits de voyages et d’anthologies de correspondances, de textes poétiques et de livres illustrés pour la jeunesse dont une biographie d’Alexandra David-Neel. Elle anime des ateliers d'écriture littéraire et radiophonique. En 2015, elle séjourne trois mois d’hiver dans le sémaphore d’Ouessant où elle écrit Tu m’avais dit Ouessant qui parait le 17 octobre 2019 aux éditions «Le mot et le reste». Gwenaëlle Abolivier est l’auteure de : *Lettres océanes (Glénat, 2010) *Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) *De Saint-Malo ( Les petites Allées, 2013 ) *Ouessant et quelques éclats de phare ( Les petites Allées, 2018) *Ecrire d’amour à 20 ans ( A dos d’âne, 2014 ) *Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse ( A dos d’âne, 2015) *Tendre est l’écrit » ( A dos d’âne, 2016 ) *Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) *Te souviens-tu de Wei ? illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) *Qui a vu Monsieur Corbu ? ( Editions Bernard Chauveau, 2016) *Tu m'avais dit Ouessant ( Le Mot et le Reste, 2019 )
Cet article, publié dans Ma petite librairie, Nouvelles parutions, Radio, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s