ArMen, à Châteaubriant

Le 22 octobre 1941, 27 otages, internés au camp de Choisel à Châteaubriant ont été fusillés à la carrière de la Sablière, par des soldats allemands. Avec les 16 otages de Nantes et les 5 du Mont-Valérien : 48 otages seront assassinés lors de cette journée, dans trois lieux différents. Parmi les 27 otages, figurait le jeune Guy Môquet.

Pour la revue ArMen ( janv-févr 2019), je suis allée rencontrer Odette Nilès, sa fiancée, qui avait 16 ans quand elle le rencontre au Camp de Châteaubriant. Aujourd’hui, âgée de 96 ans, elle est l’un des derniers témoins de cette tragédie. Elle me raconte.

P1040008.jpgP1040011.jpg

A propos Gwenaëlle Abolivier

Gwenaëlle Abolivier est Directrice artistique et littéraire, autrice associée à la Maison Julien Gracq. Elle est aussi une voix de France Inter. Formée à l’école de Claude Villers, elle parcourt le monde pendant 20 ans en tant que reporter pour les ondes de France Inter, France Culture et RFI. Elle intervient également sur les ondes de la RTS (Radio Télévision Suisse francophone ). Aujourd'hui, elle privilégie l'écriture littéraire et participe à des revues avec ArMen et Latitude mer. Son écriture littéraire puise ses racines dans le voyage au long-cours et les horizons du monde entier. Elle est l’autrice de récits de voyages et d’anthologies, de textes poétiques et de scénarii ainsi que des livres illustrés pour la jeunesse. Elle anime des ateliers d'écriture littéraire et radiophonique. En 2015, elle séjourne trois mois d’hiver dans le sémaphore d’Ouessant où elle écrit Tu m’avais dit Ouessant qui parait en octobre 2019 aux éditions "Le Mot et le Reste», puis en juin 2021 chez Pocket. Ce récit maritime obtient le Prix Bravo Zulu, 2020. En avril 2022, parait L'invention des dimanches, Editions du Rouergue, illustré par Marie Détrée, peintre officiel de la Marine. En janvier 2022, paraît Marche en plein ciel ( Le Mot et le Reste ) un récit où elle raconte sa traversée à pied des Cévennes dans les pas de R.L. Stevenson. A l'été 2021, elle réside à la Maison Julien Gracq, à Saint-Florent-le-Vieil. En octobre 2021, parait La Fiancée un roman-graphique illustré par Eddy Vaccaro ( éditions Soleil/ collection Noctambule ) Gwenaëlle Abolivier est l’autrice de : *Lettres océanes (Glénat, 2010) *Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) *De Saint-Malo ( Les petites Allées, 2013 ) *Ouessant et quelques éclats de phare ( Les petites Allées, 2018) *Ecrire d’amour à 20 ans ( A dos d’âne, 2014 ) *Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse ( A dos d’âne, 2015) *Tendre est l’écrit ( A dos d’âne, 2016 ) *Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) *Te souviens-tu de Wei ? illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) *Qui a vu Monsieur Corbu ? ( Editions Bernard Chauveau, 2016) *Tu m'avais dit Ouessant ( Le Mot et le Reste, 2019 ) *La Fiancée, (Soleil/Noctambule, 2021) * Marche en plein ciel ( Le Mot et le Reste, 2022) *L'invention des dimanches, (Editions du Rouergue, 2022)
Cet article, publié dans Nouvelles parutions, Portrait, Presse écrite, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour  ArMen, à Châteaubriant

  1. Patrice Morel dit :

    Merci
    Patrice MOREL
    Administrateur chargé des archives et de l’image
    Association des Amis du Musée de la Résistance de Châteaubriant
    Courriel : archives-amrc@orange.fr
    Site : https://www.musee-resistance-chateaubriant.fr/
    Facebook : https://www.facebook.com/museeresistance.chateaubriant/

    J’aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s