Bretons d’Amérique, sur la RTS

Breizh America : tendez l’oreille, c’est demain sur la RTS- La première, à 15 heures, dans l’émission  » A l’abordage !  »

37242374_1997105500300557_4503166677487190016_n.jpg

À partir des années 1880, des milliers de Bretons ont immigré aux Etats-Unis, dans le sillage de Nicolas Le Grand. Ce serait, en effet, ce tailleur de pierre qui aurait ouvert la voie en partant tenter sa chance outre-Atlantique en 1881. Il rentrera neuf ans plus tard dans son pays natal, le Morbihan, les poches remplies de dollars… Pas étonnant dès lors qu’ils soient des milliers à vouloir faire de même et à entreprendre, à leur tour, la grande traversée, à tel point que l’on parle de diaspora bretonne. Certain.e.s travailleront dans l’usine Michelin récemment implantée dans le New Jersey, d’autres dans la restauration, d’autres encore comme jeunes filles au pair.

Qu’en est-il aujourd’hui ?  Comment s’est passée leur installation ? Regrettent-ils/elles leur choix ? Reportage dans le Queens, fief historique des Bretons de la « big apple », mais également à Harlem.

Reportage : Gwenaëlle Abolivier
Réalisation : Didier Rossat
Production : Muriel Mérat et Christophe Canut

Et la suite,  jeudi , à la même heure !

 

Publicités

A propos Gwenaëlle Abolivier

Formée à l’école de Claude Villers, elle présente sur France Inter, pendant près de vingt ans, des émissions de reportages où elle raconte ses grands voyages à travers le monde. « Un ticket pour le transsibérien » , » Le courrier des Marquises « . Plus récemment, elle a écrit des pièces radiophoniques « La nuit en ce jardin », puis se consacre à la littérature de voyage « Heureux qui comme Ulysse » et aux relations épistolaires « Correspondances » ainsi qu’aux grandes voix du XXème siècle « Partir Avec » et « À portée de voix ». Elle continue d’intervenir sur France Inter dans » Interception « , magazine de grands reportages de la rédaction et à la radio suisse RTS. Elle collabore également pour aux revues : Ar Men et Eulalie. Gwenaëlle Abolivier est l’auteure de : -Lettres océanes (Glénat, 2010) – Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) – » De Saint-Malo » ( Les petites Allées, 2013 ) – » Ecrire d’amour à 20 ans » ( A dos d’âne, 2014 ) – » Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse » ( A dos d’âne, 2015) – » Tendre est l’écrit » ( A dos d’âne, 2016 ) -Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) – » Te souviens-tu de Wei ? » illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) -« Qui a vu Monsieur Corbu ? » ( Editions Bernard Chauveau, 2016 «
Cet article, publié dans Radio, Voyage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s