Festin de mots pour Babette

J’ai découvert Stéphane Audran en 1987,  lors de la sortie du film danois  » Le Festin de Babette « , réalisé par Gabriel Axel. Puis, j’ai appris que l’histoire de Babette, chef cuisinière dans un grand restaurant parisien qui fuit la Commune de Paris et arrive dans le village luthérien du Jutland, avait été écrite Karen Blixen, l’auteure de  » La Ferme africaine » . Autre latitude, autre climat.

Quelques années plus tard, je suis allée pour France Culture et l’émission Appel d’Air de Marie-Hélène Fraïssé,  sur les traces de Babette. Après un passage à Copenhague, à la maison natale de Karen Blixen, j’étais partie  à la recherche des lumières bleues du Jutland. Là où se croisent les courants de la mer du Nord et de la Baltique, il m’avait semblé voir la silhouette de Stéphane Audran… disparue le 27 mars dernier.

Uczta-Babette_2

Quant- au festin que Babette confectionnait, je réserve tout de suite une table et commande un Clos Vougeot… Bye Bye Babette !

Publicités

A propos Gwenaëlle Abolivier

Formée à l’école de Claude Villers, elle présente sur France Inter, pendant près de vingt ans, des émissions de reportages où elle raconte ses grands voyages à travers le monde. « Un ticket pour le transsibérien » , » Le courrier des Marquises « . Plus récemment, elle a écrit des pièces radiophoniques « La nuit en ce jardin », puis se consacre à la littérature de voyage « Heureux qui comme Ulysse » et aux relations épistolaires « Correspondances » ainsi qu’aux grandes voix du XXème siècle « Partir Avec » et « À portée de voix ». Elle continue d’intervenir sur France Inter dans » Interception « , magazine de grands reportages de la rédaction et à la radio suisse RTS. Elle collabore également pour aux revues : Ar Men et Eulalie. Gwenaëlle Abolivier est l’auteure de : -Lettres océanes (Glénat, 2010) – Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) – » De Saint-Malo » ( Les petites Allées, 2013 ) – » Ecrire d’amour à 20 ans » ( A dos d’âne, 2014 ) – » Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse » ( A dos d’âne, 2015) – » Tendre est l’écrit » ( A dos d’âne, 2016 ) -Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) – » Te souviens-tu de Wei ? » illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) -« Qui a vu Monsieur Corbu ? » ( Editions Bernard Chauveau, 2016 «
Cet article, publié dans Coup de coeur, Portrait, Radio, Voyage, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s