Monsieur Corbu à Fontenay-aux-roses !

Un grand merci au Collège Universitaire Jean Fournier de Fontenay-aux-Roses pour son invitation à présenter, demain, vendredi 8 décembre à 15 heures, une conférence sur Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier.  Occasion bien sûr de parler de la Maison Radieuse de Rezé, c’est-à-dire du Corbu, comme le surnomment ses habitants radieux !

640_img-3735

J’ai eu le bonheur d’y être accueillie et d’y avoir séjourné à plusieurs reprises, le temps d’y réaliser un reportage radio diffusé sur France Inter – toujours disponible à l’écoute :  https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-27-septembre-2015-, et  d’y rédiger un article pour la revue ArMen. 

Unknown

Ce lieu étonnant ainsi que ses habitants si attachants m’ont inspiré un texte -poème «  Qui a vu Monsieur Corbu ? » que Bernard Chauveau a édité. Il s’agit d’un livre graphique et ludique  illustré par le Studio Plastac qui fête cette semaine ses 10 ans !

couv-corbudef1mc-1

La Maison radieuse de Rezé : tel un paquebot échoué sur les bords de Loire, est un bâtiment gris béton, aux façades polychromes qui fait partie des grands ensembles mythiques. Aimé ou détesté, il ne laisse pas indifférent par sa hauteur et sa présence massive dans le paysage. En juin 2015, l’Unité d’Habitation a soufflé ses soixante bougies. Occasion de comprendre en quoi ce lieu, imaginé par l’architecte et urbaniste de référence mondiale est considéré comme une utopie réalisée, qui favorise le vivre ensemble. L’histoire de la construction, sa conception, l’Association des habitants sont autant d’éléments qui ont mené à cette réussite qui perdure, contre vents et marées, faisant de cette unité une exception.

De tout cela, nous en parlerons, ce vendredi à 15 heures, à la médiathèque de Fontenay-aux-Roses ! A très vite !

Publicités

A propos Gwenaëlle Abolivier

Formée à l’école de Claude Villers, elle présente sur France Inter, pendant près de vingt ans, des émissions de reportages où elle raconte ses grands voyages à travers le monde. « Un ticket pour le transsibérien » , » Le courrier des Marquises « . Plus récemment, elle a écrit des pièces radiophoniques « La nuit en ce jardin », puis se consacre à la littérature de voyage « Heureux qui comme Ulysse » et aux relations épistolaires « Correspondances » ainsi qu’aux grandes voix du XXème siècle « Partir Avec » et « À portée de voix ». Elle continue d’intervenir sur France Inter dans » Interception « , magazine de grands reportages de la rédaction et à la radio suisse RTS. Elle collabore également pour aux revues : Ar Men et Eulalie. Gwenaëlle Abolivier est l’auteure de : -Lettres océanes (Glénat, 2010) – Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) – » De Saint-Malo » ( Les petites Allées, 2013 ) – » Ecrire d’amour à 20 ans » ( A dos d’âne, 2014 ) – » Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse » ( A dos d’âne, 2015) – » Tendre est l’écrit » ( A dos d’âne, 2016 ) -Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) – » Te souviens-tu de Wei ? » illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) -« Qui a vu Monsieur Corbu ? » ( Editions Bernard Chauveau, 2016 «
Cet article, publié dans Architecture, Coup de coeur, littérature de jeunesse, Radio, Rencontre et signature, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Monsieur Corbu à Fontenay-aux-roses !

  1. VITTU dit :

    Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s