Du côté de la vie, toujours !

La pièce de théâtre  » Du côté de la vie », écrite par Pascal Lainé ( prix Goncourt 1974 pour La Dentellière ) et interprétée par Philippe Goudard,  est un vrai bijou d’humanité et de sensibilité où l’on oscille entre rires et larmes. A travers ce spectacle puissamment vivant , Philippe Goudard raconte le jeune médecin de campagne et urgentiste qu’il fut avant de choisir le métier de circassien. Est également convoqué Mikhaïl Boulgakov à travers des citations de « Récits d’un jeune médecin ». La résonance entre ces deux expériences qui se déroulent à un siècle d’intervalle est étonnante et le talent de Philippe Goudard tient à la justesse de ton qui puise son authenticité dans son expérience vécue et son admiration pour l’ auteur ukrainien. Il va le découvrir dans ses années de formation et se promet de l’adapter un jour.

photo.JPG

Alors sur la minuscule scène ( mais néanmoins très chaleureuse ) du Vestibule café, notre personnage jongle avec le Vidal, danse sur de la musique yiddish, raconte, nous emporte, se confie. Dans ce récit de vie à caractère autobiographique, on oscille entre légèreté et gravité, et comme sous un chapiteau de cirque, on tremble pour l’acrobate, on vibre avec lui, et, s’il tombe, on se relève. On explore aussi grâce à ce clown professionnel une autre facette du rire, celui qui se situe du côté de la mort.

 » Quand on entend ricaner la mort dans la poitrine d’un de vos semblables, vous avez peur »

« C’est de ce que l’on ne peut pas faire, que l’on se sent le plus responsable »

photo-copie

Philippe Goudard nous interpelle profondément, nous émeut et nous prend à témoin. Et on réalise que pour cet homme la meilleure façon de tenir à distance et de faire reculer la mort, est de monter sur scène et de jouer tant que possible avec tous les sentiments de la vie, de passer tantôt du clown blanc tantôt à l’Auguste ! Il en faut du courage pour tenir bon face à la mort inconsolable d’un enfant et se situer toujours du côté de la vie…

Comme Philippe Goudard nous le dit, « on ne signe pas de traité avec cet ennemi-là » alors « Il faut travailler travailler, étudier, étudier humblement » .

8a1dce_4d716a3f892c4c3da1d88167a6b53ccamv2

« Du côté de la vie » une pièce de théâtre à voir et à écouter, comme une grande leçon de vie : Chapeau bas Monsieur Goudard !

Prochaines représenations : 

Ce mercredi 22 février 2017 à 19H30 au Vestibule café ( café culturel ) , deux pas de Bastille

Lundi 6  mars à 20h30 7 Cité Véron à côté du Moulin Rouge.

1er,3,4et5 mars 2017 / Tournée ATP Nimes

Puis dans le off du Festival  d’Avignon

Advertisements
Cet article, publié dans Coup de coeur, Portrait, Théâtre, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s