Lecture voyageuse au salon du livre de Quintin !

C’était hier, à Quintin,  dans le cadre du premier salon du livre de Caractère, nous avons vécu un très beau moment de lecture à haute voix  et de musique d’improvisation, en compagnie d’un public nombreux. Le temps de cette lecture croisée et musicale, nous sommes partis en voyage et avons parcouru de grands espaces entre villes de l’Ouest et villes de l’Est. Far West, Far East !

ob_013064_digues-de-cielcarte-transsiberien-cartographie-vertige-naive-livres-actuL’écrivain et ami Alexis Gloaguen vous a fait entendre des extraits de ses récits de voyage ( Les Veuves de verre et Digues de ciel, Editions Maurice Nadeau). Grand observateur de la nature et du paysage , Alexis  a vécu 18 ans à Saint-Pierre et Miquelon, aux portes du Canada et des Etats-Unis où il s’est souvent rendu pour des voyages professionnels. http://alexisgloaguen.weebly.com

 

DSC02021

En écho, j’ai lu des extraits de Vertige du Transsibérien, Editions Naïve, où je raconte mes impressions de Sibérie, à travers des rencontres avec les habitants. Un grand voyage dans les pas du poète Blaise Cendrars dont j’ai rendu compte, sur les ondes de France  Inter.

Photo de 13 mars 2016 (1)

Cette lecture voyageuse fut accompagnée de respirations sonores et d’improvisations musicales de la flûtiste Anaïs Rio, professeure au Conservatoire de Lorient.

Photo de 13 mars 2016-1 (1)DSC02035 (1)

Merci à tous, pour votre présence chaleureuse et un clin d’oeil particulier à Stéfane Mahéo, pour les prises de vue.

Photo de 13 mars 2016-2 (1)

A très bientôt !

Publicités

A propos Gwenaëlle Abolivier

Formée à l’école de Claude Villers, elle présente sur France Inter, pendant près de vingt ans, des émissions de reportages où elle raconte ses grands voyages à travers le monde. « Un ticket pour le transsibérien » , » Le courrier des Marquises « . Plus récemment, elle a écrit des pièces radiophoniques « La nuit en ce jardin », puis se consacre à la littérature de voyage « Heureux qui comme Ulysse » et aux relations épistolaires « Correspondances » ainsi qu’aux grandes voix du XXème siècle « Partir Avec » et « À portée de voix ». Elle continue d’intervenir sur France Inter dans » Interception « , magazine de grands reportages de la rédaction et à la radio suisse RTS. Elle collabore également pour aux revues : Ar Men et Eulalie. Gwenaëlle Abolivier est l’auteure de : -Lettres océanes (Glénat, 2010) – Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) – » De Saint-Malo » ( Les petites Allées, 2013 ) – » Ecrire d’amour à 20 ans » ( A dos d’âne, 2014 ) – » Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse » ( A dos d’âne, 2015) – » Tendre est l’écrit » ( A dos d’âne, 2016 ) -Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) – » Te souviens-tu de Wei ? » illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) -« Qui a vu Monsieur Corbu ? » ( Editions Bernard Chauveau, 2016 «
Cet article, publié dans Coup de coeur, Rencontre et signature, Voyage, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s