Salon du livre de Caractère de Quintin

Tous à Quintin, dans les Côtes-d’Armor,  pour la première édition du Salon du livre de Caractère qui se déroulera du samedi 12 mars au dimanche 13 mars. C’est Fabienne Juhel, auteure chez Actes Sud et au Rouergue ainsi que son association, qui sont à l’origine de cette manifestation littéraire et engagée pour la liberté. J’y serai !

12193305_1697097797188339_4292403746950985374_n

Lire, écrire, partager : un acte de résistance   » Être acteurs là où nous vivons, avec ce que nous savons et aimons faire, en dignes fils et filles des Lumières. Montrer ce qui nous rassemble, nous unit, nous relie. Chaque membre de la petite équipe est animé de la même volonté farouche d’initier ce mouvement qui, nous le souhaitons, essaimera. Nous pensons que la culture et l’éducation sont les seules armes efficaces pour combattre tous les obscurantismes. La tâche est ambitieuse mais indispensable. » 

Aux heures sombres passées, et celles à venir auxquelles nous ne manquerons pas d’être confrontés, gens du livre, de la culture, de la libre pensée… »A l’ombre des fascistes, il faudra que l’on résiste »… Faut-il que les manifestations culturelles deviennent des actes de résistance ? Eh bien résistons ! Ce salon n’est pas et ne doit pas être qu’une petite fête entre amis. Nos engagements doivent aussi porter, faire mouche, déstabiliser et déranger ceux dont les yeux ont du mal à se déciller sur autre chose que le vomi médiatique quotidien. Certes, nous ne sommes pas des pionniers, mais avec vous tous, soyons ces aventuriers ! »

samedi

dimanceh

A très Vite !

Publicités

A propos Gwenaëlle Abolivier

Formée à l’école de Claude Villers, elle présente sur France Inter, pendant près de vingt ans, des émissions de reportages où elle raconte ses grands voyages à travers le monde. « Un ticket pour le transsibérien » , » Le courrier des Marquises « . Plus récemment, elle a écrit des pièces radiophoniques « La nuit en ce jardin », puis se consacre à la littérature de voyage « Heureux qui comme Ulysse » et aux relations épistolaires « Correspondances » ainsi qu’aux grandes voix du XXème siècle « Partir Avec » et « À portée de voix ». Elle continue d’intervenir sur France Inter dans » Interception « , magazine de grands reportages de la rédaction et à la radio suisse RTS. Elle collabore également pour aux revues : Ar Men et Eulalie. Gwenaëlle Abolivier est l’auteure de : -Lettres océanes (Glénat, 2010) – Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) – » De Saint-Malo » ( Les petites Allées, 2013 ) – » Ecrire d’amour à 20 ans » ( A dos d’âne, 2014 ) – » Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse » ( A dos d’âne, 2015) – » Tendre est l’écrit » ( A dos d’âne, 2016 ) -Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) – » Te souviens-tu de Wei ? » illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) -« Qui a vu Monsieur Corbu ? » ( Editions Bernard Chauveau, 2016 «
Cet article, publié dans Coup de coeur, Nouvelles parutions, Rencontre et signature, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s