Vertige du Transsibérien à Saint-Florent-le-Vieil

Et voici le Transsibérien qui marque un arrêt sur les bords de Loire, dans la cité chère à Julien Gracq :  Saint-Florent-le-Vieil. Là, je suis invitée demain, dimanche 21 juin, à 16h30 pour une lecture-dédicace où je vous parlerai de mon voyage de Moscou à Pékin dans les pas de Blaise Cendrars qui disait se droguer à l’encre d’imprimerie ! 

carte-transsiberien-cartographie-vertige-naive-livres-actu

ParChemins est une librairie-goûter qui se situe en haut du village, à un jet de pierre le l’Evre, petit affluent de la Loire que décrit si bien Gracq dans son court récit Les Eaux Etroites  dont voici un extrait :  » Presque tous les rituels d’initiation, si modeste qu’en soit l’objet, comportent le franchissement d’un couloir obscur, et il y a dans la promenade de l’Evre un moment ingrat où l’attention se détourne, et où le regard se fait plus distrait. La rivière se resserre et se calibre ; les plantes d’eau et même les roseaux des rives un moment disparaissent. Les berges maintenant hautes et ébouleuses mettent à nu les racines des saules et des frênes têtards qui les retiennent mal ; les galeries des rats d’eau sapent de partout ces petites falaises instables. La berge s’élevant, on n’aperçoit plus, de la barque, que le plan d’eau étroit, les couleurs de la glaise qui le borde, les racines déchaussées, les rats qui cavalcadent sur les banquettes d’argile mouillée, et parfois la double ride fine, l’angle obtus du sillage d’une couleuvre qui traverse la rivière : pour un instant, un sentiment proche du malaise flotte sur ces berges cariées où s’anime un peu trop le trotte-menu de la boue.  »  

Michèle Germain organise régulièrement dans sa librairie des lectures et des rencontres avec les auteurs. Ce dimanche, nous soufflerons ensemble les sept bougies de ce lieu convivial, ouvert sur la littérature et le voyage. A demain à l’heure du goûter !

IMG_8765

Publicités
Cet article, publié dans Nouvelles parutions, Rencontre et signature, Voyage, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Vertige du Transsibérien à Saint-Florent-le-Vieil

  1. vasseur dit :

    Et j’invite chacun à faire le déplacement : . je viens de finir le livre de Gwenaëlle, il m’a transportée au sens propre comme au figuré, c’est un livre magnifique,écrit dans une langue superbe, qui m’a bercée et embarquée, au rythme du rail, jusqu’aux confins de l’Asie, dans le souvenir des émissions que j’écoutais il y a quelques années sur les ondes de France Inter.
    Spaciba, Gwenaelle Abolivier.
    maité V

  2. Quoi de mieux que les bords de Loire pour evoquer quelques pages par une voix si agreable…
    un Ange vain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s