Salut José !

La Maison Ronde est encore une fois bien triste… Orpheline de votre esprit, de votre finesse,  de votre humour tellement décapant, de votre immense culture, de votre sourire toujours accroché, comme votre éternelle écharpe blanche. Je crois que c’est votre gigantesque mémoire ( que de citations enregistrées ! ) qui me fascinait le plus !

710123-jose-artur-le-18-mai-2000-a-parisNous étions voisins au 5ème étage, avant le déménagement au « Mangin Palace » et il vous arrivait de passer la tête pour saluer Claude Villers, votre alter-ego, et toute son équipe. Toujours une histoire drôle à raconter … une anecdote commune à vous rappeler. Que d’éclats de rire ! C’est dans cette ambiance d’humour et de joie de vivre que j’ai découvert France Inter et ses grandes voix. Je sais que, ce soir, vous manquez déjà beaucoup à votre grand ami, amateur comme vous de bons mots, de tables gourmandes et… de traversées transatlantiques.

Salut José, bon voyage et soyez sage !

Publicités

A propos Gwenaëlle Abolivier

Formée à l’école de Claude Villers, elle présente sur France Inter, pendant près de vingt ans, des émissions de reportages où elle raconte ses grands voyages à travers le monde. « Un ticket pour le transsibérien » , » Le courrier des Marquises « . Plus récemment, elle a écrit des pièces radiophoniques « La nuit en ce jardin », puis se consacre à la littérature de voyage « Heureux qui comme Ulysse » et aux relations épistolaires « Correspondances » ainsi qu’aux grandes voix du XXème siècle « Partir Avec » et « À portée de voix ». Elle continue d’intervenir sur France Inter dans » Interception « , magazine de grands reportages de la rédaction et à la radio suisse RTS. Elle collabore également pour aux revues : Ar Men et Eulalie. Gwenaëlle Abolivier est l’auteure de : -Lettres océanes (Glénat, 2010) – Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) – » De Saint-Malo » ( Les petites Allées, 2013 ) – » Ecrire d’amour à 20 ans » ( A dos d’âne, 2014 ) – » Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse » ( A dos d’âne, 2015) – » Tendre est l’écrit » ( A dos d’âne, 2016 ) -Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) – » Te souviens-tu de Wei ? » illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) -« Qui a vu Monsieur Corbu ? » ( Editions Bernard Chauveau, 2016 «
Cet article, publié dans Coup de coeur, Portrait, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s