Chapeau Monsieur Jolivot !

J’avais promis de vous en reparler ! Il y a deux ans, un petit livre grand comme un mouchoir de poche, avait retenu mon attention : « Chifan ! » de Nicolas Jolivot. J’avais  été séduite par le trait des illustrations et l’humour qui s’en dégageait ! En novembre dernier, le Rendez-vous des carnets de voyage de Clermont-Ferrand n’est pas resté insensible au talent de cet artiste, lui décernant la mention  » coup de coeur « . Dans la foulée, au dernier Salon du livre de jeunesse de Montreuil, il décroche la Pépite du documentaire pour CHINE, SCENES DE LA VIE QUOTIDIENNE, édité par Hongfei. Décidemment, Nicolas Jolivot fait l’unanimité ! Mais quel est son filon ?

Chine-298x300

Comme cet homme me le raconte avec simplicité :  » quand je pars en voyage, mon regard est avant tout celui d’un promeneur. »  Quel que soit le pays qu’il aborde, il essaye, tant que possible, de se dévêtir  des clichés afin de poser un oeil neuf sur ce qu’il découvre. C’est précisément ce  » pas de côté  »  qu’a salué le salon de Montreuil car, finalement, n’est-ce pas la chose la plus difficile, de voyager en se dégageant de ses préjugés et idées préconçues ?

HONGFEI_N-JOLIVOT-300Depuis 8 ans, Nicolas Jolivot  parcourt la Chine, le nez au vent et les sens en alerte, avec au fond de son sac, ses crayons et ses pinceaux, afin de regarder et de dialoguer avec le monde qui l’entoure. Car Nicolas Jolivot voyage sans appareil photo, mais en dessinant  ! Dans  CHINE, SCENES DE LA VIE QUOTIDIENNE, sa démarche n’est pas celle d’un journaliste, mais bien celle d’un carnettiste curieux de la vie et des petites merveilles du quotidien. Dans les campagnes, comme au coeur des grandes villes, il est attentif aux hommes qui labourent, ceux qui vont à l’usine, font leur gymnastique du matin, partent à la pêche ou tentent de traverser un pont  ! CHN_int_OK.indd

Ouvert à la magie de l’inattendu, l’artiste croque avec malice et saisit la poésie qui émane des  scènes de rue qui se déroulent, partout, à ciel ouvert, dans les parcs, ou les petites gargotes où grillent le tofu. Et s’il n’était question que du regard posé sur la vie et nos contemporains ? En Chine aussi, les enfants jouent et rient, les hommes se rasent et jouent aux cartes, les femmes aiment le badminton  » une activité très en vogue à Pékin  » et  les vieux copains  se retrouvent dans un restaurant de quartier tandis que les plus jeunes mangent au fast-food !

CHN_int_OK.inddComme le dit, ce voyageur  qui aime les départs pour la magie du retour :  » j’ai découvert des quartiers paisibles dans des villes folles, des villages en effervescence dans des paysages splendides et l’infinité de minuscules activités tenues par des gens simples qui, comme dans le reste du monde mais en l’exprimant différemment, sourient, râlent, mangent, font du bruit, s’agitent, s’amusent, s’inquiètent, et essaient de s’en sortir pour donner une chance à leurs enfants. » Exprimer les différences tout en captant les permanences, tel est l’enjeu de ce livre illustré qu’il faut découvrir comme un bel essai transformé et une  invitation au voyage.

CHN_int_OK.indd

Au fil des pages, s’égrènent textes et superbes aquarelles à l’encre qui s’organisent selon six angles de vue : s’affairer, voyager, manger, dans la rue, un peu d’oisiveté, et pour la vie. Alors comme le dit Nicolas Jolivot, lauréat de la Pépite Documentaire en citant la Suissesse Ella Maillart, maintenant   » Il faut aller voir !  »

A bon entendeur, salut !

Les éditions Hongfei

Le blog de Nicolas Jolivot

 

 

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, Portrait, Rencontre et signature, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s