Ecrire d’amour à 20 ans : l’avis de Florilettre

Ecrire d’amour à 20 ans
PAR GAËLLE OBIÉGLY

 » Ecrire d’amour à 20 ans  » Ce petit livre orange de l’amour fait la part belle aux chants radieux. Même en enfer quiconque s’adresse à l’être aimé se trouve au paradis. On lira donc l’expression de ce transport au fil de la centaine de pages, autant de lettres qui constituent l’anthologie présente. Comme l’indique le titre de cette publication destinée à un public juvénile, elles ont été écrites par de jeunes personnes. Certaines sont devenues célèbres, d’autres nous sont inconnues. Toutes bénéficient d’une présentation du même calibre, quelques lignes nous informant sur la rencontre amoureuse, ses suites et l’identité des protagonistes. Car si plusieurs des épistoliers se sont illustrés par leur art, leur rôle politique ou leur situation mondaine d’autres n’ont laissé de leur malheureux sort que de petites traces. Des lettres, la plupart du temps, retrouvées dans un grenier par des descendants. Ils auront ainsi découverts un fragment du cœur de parents et pris connaissance de ce qui les a précédés. Le passé, étrangement, est maintes fois évoqué par ces amoureux de vingt ans ; des hommes souvent qui se rappellent les débuts d’une histoire ou bien ce qu’ils étaient avant elle. Mais après tout, il est vrai qu’à vingt ans on a déjà un passé, et toute histoire d’amour de quelques jours compte bien des péripéties. On se les remémore avec tristesse, avec joie. On revit en pensée la première nuit, on couche sur le papier le moment qui inaugure l’amour. Ce sentiment n’a pas d’âge. Victor Hugo dit qu’ « au cœur on n’a jamais de rides ». Il s’adresse à Juliette Drouet. Il s’aimeront longtemps d’un amour d’adolescents. Ils sont jeunes grâce à leur cœur, qui contient « tous les printemps, toutes les aurores, tous les parfums, tous les rayons. » C’est sans doute d’avoir décrété l’âge de leur sentiment, de l’avoir figé à quatorze ans qui lui aura donné la force et la longévité désormais célèbre de cette passion-là.

1ere de couv EA

Suite à retrouver sur le site de la Fondation de la Poste

La Fondation de la Poste.

Publicités
Cet article a été publié dans Coup de coeur, Grande Guerre 14-18, Nouvelles parutions, Rencontre et signature. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ecrire d’amour à 20 ans : l’avis de Florilettre

  1. Bonjour,
    j’ai lu et relu avec le plus grand intérêt et le plus grand plaisir votre article sur « Ecrire d’amour à 20 ans ». 20 ans et moins, c’est l’âge où l’amour est la rencontre de l’émotion et de la découverte. l’amour est important à tout âge, mais à 20 ans sa place est encore plus fondamentale dans la vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s