Un essai sur le Vide au Monfort

Quand on arrive au théâtre Le Monfort, des panneaux nous indiquent le chemin à suivre.
Il s’agit de notes rappelant le superbe spectacle  » De nos jours ( Notes on the Circus ) »  d’ Ivan Mosjoukine, que j’avais découvert à leur sortie de résidence aux Subsistances, à Lyon. Justement, ce spectacle est mis en scène par Maroussia Diaz Verbeke, l’une des complices du fameux collectif qui avait marqué fortement les esprits l’année passée.

Le Vide/ Essai de cirque est une performance plus qu’un spectacle qui raconte l’histoire d’un homme…

photo-108

photo-109

Il s’agit, ici, d’une relecture extrêmement physique du « mythe de Sisyphe» d’Albert Camus, dont on entend la voix ensoleillée au cours du spectacle , nous disant que l’on  » peut faire l’expérience de l’absurde, le matin,  en prenant le tramway.  »

Le circassien, Fragan Gehlker, choisit un moyen nettement plus engagé : la corde suspendue. Sa performance est particulièrement intense et saisissante. Il flirte avec le vide et le risque : on en a la chair de poule !

 

Il faut aller voir cette magnifique expérience circassienne qui se déploie comme une montée en puissance vers la sensation heureuse et vertigineuse de se sentir … en vie !

photo

 

Le Vide / Essai de cirque au Théatre Le Monfort,  106 rue Brancion 75015 PARIS

Jusqu’au 11 octobre.

Publicités
Cet article, publié dans Cirque, Coup de coeur, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s