Ecrire le paysage à Chamonix, bis !

Un grand merci à tous ceux venus nombreux, au départ de la gare du Montenvers, pour assister aux rencontres littéraires que j’ai eu le plaisir d’animer samedi 7 juin, sur le thème « des paysages de l’écriture ».

A bord du petit train à crémaillère, nous avons grimpé à travers une forêt d’épicéa, respiré l’air frais des sommets et marché, en file indienne, en direction des névés.

Maylis de Kerangal, Jean Echenoz, deux écrivains majeurs de la littérature contemporaine, et Miguel Bonnefoy, auteur en résidence, avaient, eux aussi, prévu leurs chaussures de randonnée !

P1150314

Voix et mots soufflés dans le vent. En aplomb de  » la mer de glace » , Maylis de Kerangal lit un extrait de son dernier opus «  A ce stade de la nuit » co-édité par la Facim et les éditions Guérin, où elle se questionne sur l’importance du paysage et la puissance d’évocation des toponymes, comme celui de « Lampedusa ».

Et si écrire, consistait à instaurer un paysage ?

Le paysage est bien plus qu’un décor : il est mouvement, impulsion.

P1150336

Au pied des Drus, à 1913 m d’altitude, le paysage et les éléments s’imposent et c’est bien le sens des propos de Maylis de Kerangal, lectrice de William Faulkner, Pierre Michon, Claude Simon et tant d’autres.

Dès son premier roman  » Je marche sous un ciel de traîne » , elle développe une présence au monde très forte, avec les paysages maritimes ( un climat, une lumière ) de son enfance que l’on retrouve dans tous ses récits,  jusqu’à son dernier «  Réparer les vivants » qui a obtenu cette année, le prix France Culture Télérama des étudiants » .

Au pied Des Drus, le vent se lève.

Le chapiteau, qui nous protège du soleil, va t-il résister ? Soudain, mes feuilles de notes s’envolent ! Définitivement, le paysage s’impose… un hélicoptère tourbillonne au-dessus de nos têtes… Etrange impression d’être au coeur de l’action … du paysage justement ! Jean Echenoz en est très amusé, lui qui sait avec tellement de virtuosité et d’humour, nous embarquer dans ses paysages imaginaires, là où navigue un brise-glace, circulent des voitures américaines, vogue le paquebot France ( avec à son bord Ravel ! )

P1150352-1

Au pied des Drus, j’ai fait entendre ( comme je le faisais dans mon émission «  « A portée de Voix » sur France Inter )  la voix de Claude Simon, prix Nobel en 1985, considéré comme le chef de fil du Nouveau Roman, lui-même très influencé par William Faulkner et la restitution, dans l’écriture, des sensations et des perceptions violentes.

Quelle émotion de laisser s’échapper dans ce paysage minéral, la voix rocailleuse de cet homme du sud qui aimait l’écriture, la photographie et la solitude !

 

On dit qu’au coeur du massif du Mont Blanc,

Toutes ces paroles prononcées et ces mots entendus

Vont tourbillonner quelques temps encore le long des parois rocheuses

avant  de se cristalliser dans la mémoire des lieux.

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, Rencontre et signature, Voyage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ecrire le paysage à Chamonix, bis !

  1. vasseur maité dit :

    merci Gwen, tu me fais regretter encore un peu plus de ne pas avoir pu assister à cette journée littéraire. L’année prochaine peut être ….

  2. Nicole Giroud dit :

    Vous avez très bien restitué cette magnifique journée dans votre compte-rendu de la journée hors du temps, hantée par le grandiose, le vent et les choucas. Et par-dessus tout cela, la voix de Claude Simon, cette rocaille tendre, comment vous dire l’émotion qui m’a saisie?
    J’ai beaucoup aimé la façon dont vous avez conduit la table ronde, cette façon de ramener au paysage quand les auteurs étaient tentés par l’évasion. J’ai failli vous le dire, lorsque vous m’avez servi un verre d’eau aux éditions Guérin avant de vous servir vous-même.
    Avec la distance et la protection de l’écrit, j’ajouterai que votre sensibilité a servi les auteurs invités avec une grande générosité et une grande finesse.
    Merci pour ce très beau moment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s