Voyage à Terre-Neuve !

 » Terre-neuve -Terre neuvas  » est une exposition en deux volets qu’il serait dommage de rater !

Le premier est présenté à Rennes, au Musée de Bretagne – Les Champs Libres, le deuxième, à Saint Brieuc, au Musée d’Art et d’Histoire.

Ce sont deux expositions qui se tiennent jusqu’au 19 avril 2014, avant de partir en voyage à Granville et à Saint-Malo.

11 Musee du Vieux GrandvilleClicheAPoirier Affiche du spectacle Terre- Neuve sur la Seine par Eugène Le Mouël – Imprimerie Pierreport, Paris (vers 1900) Musée du Vieux Granville – © DR

Ces expositions racontent les différents aspects de la pêche à la morue, qui a fait vivre pendant cinq siècles de nombreuses générations de bretons et normands. Ces hommes embarquaient pour les bancs de Terre-Neuve et de Saint-Pierre et Miquelon.

09 ConseilGeneraldelaMancheArchDep 66Fi583ColLucienRudauxDépart pour Terre-Neuve, sortie du port de Granville – Photographie de Lucien Rudaux (1901- 1910 ) – CG 50 – Archives Départementales 66 Fi 583 – © DR

À Rennes, c’est un regard sur le travail, l’économie déployée et l’évolution des techniques de pêche qui forment le parcours de l’exposition. La scénographie nous plonge dans la réalité du « grand métier » et dans l’histoire, trop peu connue, des Terre-neuvas.

03 Collection ParticuliereÀ bord d’un chalutier en 1931 – Photographie de Lucien Beaugé Collection particulière – © DR

06 Collection particuliere 3Une saline à Miquelon: travail du capelan – Photographie stéréoscopique du Dr Thomas (vers 1910) Collection particulière – © DR

Autour des collections réunies (photographies, peintures, dessins, objets, ouvrages), les films et les images d’archives présentées sont remarquables : je pense particulièrement à l’ultime départ du chalutier  Victor Pleven , l’émotion de l’équipage et celle du Commandant au moment de l’appareillage du navire pour sa dernière campagne. La pêche à la morue s’est arrêtée en 1992 : les fonds-marins étant épuisés. Déjà d’Anita Conti, première femme océanographe, qui avait embarqué sur ces bateaux, avait alerté sur la surexploitation des océans.

07 Musee dHistoire SaintMalo Photographie A BaillotDépôt de tonneaux à Saint-Malo – Photographie de A. Baillot Musée d’histoire de Saint-Malo – © DR

A Saint-Brieuc est mis en relief, l’aspect plus intime : « le temps de l’absence », racontant les femmes et les enfants, restés à terre, restés à l’arrière. Une vie d’attente et de larmes surtout quand un navire revenait le drapeau en berne. Combien de navires de pêche ont été envoyés par le fond par la dérive d’un iceberg ou éperonnés par un transatlantique ?

10 Musee de Bretagne cliche A Amet 3Est abordé le travail des enfants, confiés aux armateurs par les familles les plus pauvres.

 » Terre-neuve, Terre-neuvas  » : il s’agit de deux expositions extrêmement poignantes où l’on constate à quel point l’histoire de ces hommes, les terre-neuvas, s’intègre profondément dans toute l’histoire d’un pays dépassant, de loin, le cadre de la Bretagne.

04 Collection ParticuliereÉquipage de l’Alfred en 1934 Collection particulière – © A. Amet

Publicités
Cet article a été publié dans Coup de coeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s