Chère Marguerite, Joyeux anniversaire !

Marguerite Duras est née le 4 avril 1914 à Saïgon, aujourd’hui Hô-Chi-Minh-Ville, au Sud du Vietnam.  C’était il y a un siècle, c’était hier pour cette écrivaine tellement moderne.  Ses parents s’étaient portés volontaires pour travailler dans les colonies de Cochinchine. Marguerite  y passera les années de son enfance et de son adolescence.

arton1324

Amis blogueurs, cet anniversaire est l’occasion d’écouter de nouveau la voix de l’écrivaine, dramaturge, scénariste et réalisatrice. Je vous invite donc à jeter une oreille à mon l’émission  » A portée de voix « , diffusée sur France Inter le 15 juillet 2012, qui était consacrée au dialogue entre Marguerite Duras et Aliette Armel, romancière et critique au « Magazine littéraire ».

http://www.franceinter.fr/emission-a-portee-de-voix-dialogue-inedit-entre-aliette-armel-et-marguerite-duras

Quelle émotion d’entendre de nouveau Marguerite Duras racontant ses années de jeunesse passées à Vinh Long puis à Sadec, la relation avec sa mère : autant d’éléments qui constitueront le matériau de ses romans les plus autobiographiques, comme  » Un barrage contre le Pacifique  » ou   » l’Amant ». Puis, elle revient sur ses engagements politiques auprès de Robert Antelme et sur la prépondérance de l’ écriture dans sa vie.

duras

« Je n’ai jamais menti dans un livre  » disait Marguerite Duras.

Belle incitation à lire et relire son oeuvre pour chercher la vérité de Duras et retrouver son phrasé si particulier, autrement dit  » la petite musique durassienne  » !

 

Publicités
Cet article, publié dans Coup de coeur, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Chère Marguerite, Joyeux anniversaire !

  1. Joelele dit :

    Phrasé particulier et écriture épurée….que ferions-nous sans ses mots ? Merci pour cette émission à venir ! Quelle belle idée..))

  2. pasquier dit :

    C’est avec Les yeux bleus, cheveux noirs que je suis entrée dans l’univers durassien ; ce fut un choc. Frustrée d’avoir si vite terminé le livre, fait unique je l’ai relu aussitôt et l’ai gardé sur ma table de nuit des semaines durant, pour dans la foulée tout  »avaler » fébrilement à rebours de son oeuvre… alors oui bon anniversaire Marguerite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s