Charleville-Mézières, là où bat le coeur des marionnettes

Depuis vendredi 20 septembre, c’est parti pour la  17e édition du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes  qui se déroule tous les deux ans à Charleville-Mézières . Jusqu’au dimanche 29 septembre prochain,  vont se succéder des spectacles du monde entier, attestant de la diversité et du dynamisme de cet art séculaire et protéiforme.

visuel-fmtm2013_A4_111212_HD

Car c’est bien à Charleville-Mézière qu’il faut se rendre pour découvrir les formes nouvelles de la marionnette allant du théâtre d’objets aux hybridations les plus contemporaines. Axée sur le thème du « Passage», cette édition est ouverte à tous les métissages, réunissant plus d’une centaine de projets d’artistes des cinq continents. Compagnies de marionnettes d’Afrique du Sud, d’Allemagne, d’Israël, des Pays-Bas avec un focus particulier porté sur les artistes d’Europe de l’Est, interrogeant ainsi la richesse de leur héritage dans ce domaine artistique.

Je vous parle de cette biennale des arts de la marionnette car j’avais été très émue en découvrant, l’année dernière, le travail de Colette Garrigan. Pour France Inter, je m’étais rendue dans le merveilleux petit théâtre  de la Girandole à  Montreuil, où cette anglaise venue de Liverpool présentait sa dernière création «  36ème dessous ».

Ensemble, nous avions évoqué le port de Liverpool, les grèves des mineurs, la politique impitoyable de M.Thatcher ( tout cela l’inspirant dans sa création ) et la fameuse  «  suspension volontaire de l’ incrédulité  » , concept inventé par le  poète et critique de théâtre : Samuel Taylor Coleridge ».

Colette Garrigan  et sa compagnie Akselere www.akselere.com sont donc présentes depuis vendredi et samedi soir avec leur nouveau spectacle : « Mary Brown » où l’artiste  explore le passé, la mémoire et l’enfance développant ainsi un théâtre de la réminiscence qui mêle ombres et objets.

Mary Brown - Akselere 037 © Virginie Meigné

Photo : Virginie Meigné.

A regarder le programme de la biennale des marionnettes, de bien belles émotions vous attendent dans la ville de Rimbaud !

Bon festival !

Publicités
Cet article a été publié dans Coup de coeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Charleville-Mézières, là où bat le coeur des marionnettes

  1. delaunay dit :

    Avec de la ficelle et du papier elles sont sont jolies les marionnettes….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s