Louis Joos, un trait de génie.

Très belle rencontre hier à la médiathèque de Margny-lès -Compiègne, orchestrée par Janine Kotwica qui a définitivement le talent et la générosité de convoquer au Centre André François, des personnages de grande qualité artistique et humaine.

P1780131

Louis Joos est un brillant illustrateur, pour la jeunesse mais pas seulement.  C’est à lui que l’on doit les encres de Chine du Piano, de Jazz Concert, la mise en images des mots de Baudelaire, Verlaine, Artaud   ou encore le  » dernier voyage de Saint-Exupéry ».

LJ 2

J’ai particulièrement apprécié les ambiances portuaires des Escales ou encore celles du grand Nord, comme dans ses aquarelles d’Un loup dans la nuit bleue.

LJ

Et comme ce Monsieur a plus d’un tour dans sa poche, il a sorti quelques notes de son chapeau ! Rien de tel pour me transporter encore une fois sur les  bords du Lac Michigan et revivre certains instants privilégiés de mes reportages sur l’histoire du blues à Chicago.

voui

 

Louis Joos ou l’illustrateur dont les auteurs rêvent !

A découvrir si cela n’est pas déjà fait !

Publicités

A propos Gwenaëlle Abolivier

Formée à l’école de Claude Villers, elle présente sur France Inter, pendant près de vingt ans, des émissions de reportages où elle raconte ses grands voyages à travers le monde. « Un ticket pour le transsibérien » , » Le courrier des Marquises « . Plus récemment, elle a écrit des pièces radiophoniques « La nuit en ce jardin », puis se consacre à la littérature de voyage « Heureux qui comme Ulysse » et aux relations épistolaires « Correspondances » ainsi qu’aux grandes voix du XXème siècle « Partir Avec » et « À portée de voix ». Elle continue d’intervenir sur France Inter dans » Interception « , magazine de grands reportages de la rédaction et à la radio suisse RTS. Elle collabore également pour aux revues : Ar Men et Eulalie. Gwenaëlle Abolivier est l’auteure de : -Lettres océanes (Glénat, 2010) – Alexandra David-Néel, une exploratrice sur le toit du monde ( À dos d’âne, 2012) – » De Saint-Malo » ( Les petites Allées, 2013 ) – » Ecrire d’amour à 20 ans » ( A dos d’âne, 2014 ) – » Le timbre de l’amitié, lettres de jeunesse » ( A dos d’âne, 2015) – » Tendre est l’écrit » ( A dos d’âne, 2016 ) -Vertige du Transsibérien ( Naïve, avril 2015 ) – » Te souviens-tu de Wei ? » illustré par Zaü ( Hongfei, 2016 ) -« Qui a vu Monsieur Corbu ? » ( Editions Bernard Chauveau, 2016 «
Cet article a été publié dans Coup de coeur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Louis Joos, un trait de génie.

  1. Luc Paul Fontaine dit :

    Cousine de la Bretagne…

    O est le >> loup << dans cette peinture d'une nuit bleue ?? <{-: lpf. ===================================================

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s