Etonnants Voyageurs 4/

 « Le monde est un roman » nous dit la 24ème édition du Festival des Etonnants Voyageurs. C’est ainsi que ma dernière journée sur le port malouin est  consacrée  à la rencontre avec des femmes qui portent haut,  ce genre littéraire.

Je souhaitais  saluer  Léonora Miano,  la romancière camerounaise rencontrée  à France Inter, et à qui  j’avais fait entendre,  dans l’émission « Ouvert la Nuit » , la voix d’Aimé Césaire. Nous avions partagé un  beau moment d’émotion,  en évoquant le « Cahier du retour au pays natal  » une oeuvre qui continue d’accompagner cette femme, dans son parcours d’écrivaine.

eloe

A la question « Quelle étonnante voyageuse êtes-vous ? »  Léonora me répond qu’elle est avant tout,  une grande lectrice,  une voyageuse immobile. « Le  voyage, je l’envisage dans l’intimité de la pensée de  quelqu’un,  dans l’échange des consciences,  car on finit par se  rencontrer en allant  vers l’autre ! »

Autre romancière :  Emmanuelle Bayamack-Tam qui vient de  recevoir  « le prix Ouest France Etonnants Voyageurs »  pour son récit   » Si tout n’a pas péri avec mon innocence » édité chez P.O.L.

ouest f

Il s’agit d’un  roman d’apprentissage qui se déroule dans le sud de la France, au sein d’une famille dysfonctionnelle,  me précise l’auteur. « La narratrice est folle de Baudelaire et s’émancipe gràce à la poésie. » L’auteure,  de conclure,   » Selon moi, il  y a un Baudelaire pour toutes les situations ! »

Kim Thùy est une romancière née à Saigon qui pendant l’offensive du Têt,  a fui le Vietnam avec les boat people,  à l’âge de 10 ans. Aujourd’hui, elle vit à Montréal où elle a été tour  à tour,  couturière, interprête et chroniqueuse culinaire. C’est certainement cette dernière activité qui l’a inspirée lors de l’écriture de son premier roman Ru. Elle y parle de cuisine en tant que  fusion des cultures. « La crème  caramel par exemple, est  un dessert que les français ont introduit au Vietnam  et que l’on s’est approprié d’une certaine façon, en l’adaptant à notre goût ! » Kim confirme donc que le métissage des cultures  se fait aussi dans l’assiette !

kim

Comme le suggère  la photo, la  littérature, c’est parfois comme la crème renversée,  on peut aussi la lire la tête à l’envers !   

Au fait, savez-vous à  quelle heure repart le train des auteurs ? Fait-il un arrêt non loin de Bécherel ( Regardez à droite entre Saint-Malo et Rennes ) où se tient aujourd’hui dans la magnifique Cité du Livre,  l’inauguration d’une  exposition consacrée à Jean Cocteau ?

En effet,  à  l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition du poète , la Maison du livre et du tourisme lui rend hommage à travers une exposition à découvrir jusqu’en octobre.

D’ici là,  bonnes lectures à tous !

Publicités
Cet article a été publié dans Etonnants Voyageurs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s