Le Salon du Livre de Paris / 2

Encore toute émue d’avoir présenté hier soir au Président Hollande, venu inauguré le Salon, la maison d’édition  Ados d’âne, me voilà de nouveau à pied d’oeuvre Porte de Versailles !
Dès 10 heures, c’est la gentille bousculade… on n’est pas non plus au Stade de France ! Et fuse à la cantonade  » On rachète les billets en trop »  » on accepte aussi les invitations !  »

Et c’est parti pour un grand saut dans les mots en cascade, les pages illustrées, le roman noir, la poésie amoureuse,  les nouvelles du bout du monde …. bref, la littérature dans tous ses états,  même numérique- de plus en plus- parait-il !

Mais pour le moment,  comme le disent des ados croisés dans ce bain de foule  » Ce matin, c’est 17 heures à l’heure de pointe dans le métro ! »
photo-1

ça colle, ça pousse, ça chahute ! C’est la journée des scolaires qui arrivent par cars entiers, parfois de loin,  avec le pique-nique dans le cartable !

Quant à moi, je me dépêche de traverser d’Est en Ouest le salon,  pour atteindre les rivages du pôle Outre-Mer où m’attend l’écrivaine Anne Bihan. A la fois, poète, dramaturge, essayiste, Anne est une femme touchante par sa sensibilité et sa grande qualité d’écoute. A découvrir absolument,  son écriture aux Editions Bruno Doucey où elle a  publié un recueil de poèmes  «Ton ventre est l’océan».

photo-3

Anne Bihan a passé son enfance entre l’estuaire de la Loire et les îles Arz et de Bréhat qui nourrissent son imaginaire. En 1989, elle découvre la Nouvelle-Calédonie qui devient sa seconde patrie. Je l’avais rencontrée l’été dernier au passionnant Salon International du Livre insulaire d’Ouessant qui fêtera sa quinzième édition cet été.  Et quand Anne Bihan n’est pas au Salon de Paris, elle est en résidence d’écriture au sémaphore du Créac’h  jusqu’à fin avril.

Quelques brasses coulées plus tard, ( les plus attentifs auront noté l’heure indiquée à la pendule ! ) me voilà à poursuivre ma discussion sur « l’insularité » avec l’écrivaine Marie-Hélène Lafon, Prix du Style 2012 pour son roman « Les Pays ». Elle dédicacera dimanche après-midi au Salon.

photo-4

Marie-Hélène Lafon sera l’invitée-phare des 13èmes rencontres littéraires en pays de Savoie, organisées par la fondation Facim.

Je vous en reparlerai, puisque j’animerai cette belle journée littéraire, prévue le 8 juin au coeur du massif des Bauges, autour du thème  » Trajectoires d’écrivains ».

Et si, Amis blogueurs, vous êtes demain du côté du Salon du Livre, il y a des chances pour que l’on s’y croise !

Publicités
Cet article a été publié dans Le Salon du Livre de Paris. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le Salon du Livre de Paris / 2

  1. Andrea Klose dit :

    Hello Gwenaëlle, si tu as l’occasion de revoir Anne Bihan, embrasse-la bien pour moi : nous avons travaillé ensemble dans le même journal pendant de longues années !
    Andrea

    • gwenabo69 dit :

      Chère Andréa,
      Je transmets le message et à bientôt pour une balade sur le port de Saint-Nazaire !
      Tu connais mon goût pour ces lieux de départs !
      Gwenaëlle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s