Est-ce que le monde sait qu’il me parle ?

L’année dernière, j’avais été enthousiasmée par le spectacle de théâtre de rue,  intitulé  « Je suis une personne » de la Ktha Compagnie qui était à l’affiche à la Villette.

J’avais été tout d’abord étonnée par le dispositif  insolite et maritime puisqu’il s’agissait deux containers de 6 mètres de long,  posés l’un sur l’autre. Des gradins et une scène, pour acrobate-trapéziste, étaient installés à l’intérieur de cet habitacle d’où l’on percevait clairement la rumeur de la ville.

Il fallait oser imaginer un spectacle dans des containers, symbole par excellence de la marchandisation et de la globalisation.

 » Nous ne sommes pas à vendre  » semblaient déjà nous dire les metteurs en scène Nicolas Vercken et Lear Packer.

Ces containers étaient justement ce dimanche soir posés au coeur de Paris sous l’oeil attentif de Léon Blum, devant la mairie le 11 ème arrondissement pour la 200 ème représentation d’un spectacle tout aussi percutant «  Est-ce que le monde sait qu’il me parle ? »

photo

Si « Je suis une personne »  questionnait l’enfermement et la perte d’identité en milieu carcéral, cette dernière pièce interroge la façon dont les humains communiquent entre eux. Nous assistons par le biais de deux comédiens  à l’énoncé d’un répertoire non exhaustif de ce que le monde nous  dit : publicités, répondeurs, émissions de télévision, lettres administratives, journaux … Je suis encore une fois emballée par la façon dont est ici dénoncé le monde bavard que l’on aimerait nous imposer, où le formatage de la publicité et du marketing, le matraquage des messages politiques relayés par certains journalistes, empiètent sur notre liberté de penser et de rêver le monde.

photo-1

Coupez la télévision et …. même la radio le temps d’une représentation, car Ktha Compagnie est en tournée en France avant de partir en Corée du Sud.

Extraits :

Ils me disent nous c’est le goût et vous viendrez plus chez nous par hasard
Ils me disent votre attention s’il vous plait
Ils me disent ne quittez pas
Ils me disent cher ami, cher client, cher concitoyen.

 

  

 

Publicités
Cet article a été publié dans Cirque. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s