Marie-Ma dite « Tortue »

C’est à Digne-les-Bains dans les Alpes de Hautes-Provence qu’ Alexandra David-Neel a posé ses sacs en 1946. Ce village lui rappelait les immensités himalayiennes qu’elle aimait tant parcourir à pied, à cheval, ou encore à dos de yak.

En 1959, la jeune Marie-Madeleine Peyronnet, âgée alors de 29 ans entre au service de l’exploratrice, devenant alors sa secrétaire particulière et son ange-gardien jusqu’en 1969.

Savez-vous comment l’exploratrice surnomme d’emblée Marie- Madeleine ? « Tortue » !

Non qu’elle soit lente, bien au contraire ! Elle possède toujours autant cette même belle énergie et un caractère tout aussi étonnant ! Car il fallait en avoir du caractère pour vivre aux côtés de la grande dame du Tibet ! Nous n’allons pas nous attarder sur les aspects moins élogieux de la personnalité de cette aventurière, décrite par ses proches  comme un monstre d’égoïsme et d’orgueil !

Il y a quelques temps, je suis allée à la rencontre de Marie-Ma qui vit toujours à Digne, continuant par fidélité et devoir – plus de  40 ans, après la disparition de l’exploratrice- à perpétuer le souvenir d’Alexandra David-Neel.

Marie-Ma m’a fait l’immense plaisir de préfacer la petite biographie que je consacre à « Alexandra David Neel, une exploratrice sur le toit du monde« . Une préface à ne pas rater, en écho avec l’époque que nous vivons et qui s’adresse aux jeunes lecteurs mais pas seulement !

P1550943

Publicités
Cet article a été publié dans Portrait. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s